Pour suivre toute l’actualité JEF Chaussures, rendez-vous ici ou sur notre page Facebook.

Le blog de Mademoiselle C.

L’hallux valgus… Un terme un peu barbare pour décrire un problème particulièrement courant et fréquent. Combien d’entre vous savent de quoi je parle ? Handicapant et parfois douloureux, cette déformation du pied touche en majorité les femmes. Les causes, les solutions ? Essayons d’y voir plus clair !

Késako ?

L’hallux valgus est une déviation du gros orteil vers le deuxième doigt de pied. Celle-ci entraîne une déformation entre l’orteil et le premier métatarsien, sur la face interne du pied. Le problème s’aggrave par poussées. Au fur et à mesure que le gros orteil se « couche » sur le second et que donc l’angle de la déviation augmente, un frottement apparaît avec la marche.

Il se forme alors un épaississement dur de la peau, appelé un cal, qui va finir par devenir inflammatoire et se transformer en bursite (boule rouge et douloureuse). Il est de plus en plus difficile de se chausser, d’autant que les autres orteils finissent par se recroqueviller en « griffes ». L’équilibre est également déplacé et les autres orteils doivent prendre le relais, causant ainsi des cors et autres signes de frottement.

Hallux valgus

Les causes

Elles sont multiples : une hérédité, un pied avant plus large, le port de talons et de chaussures pointues, dans lesquelles les orteils sont compressés, un gros orteil particulièrement long – appelé pied égyptien – , un pied plat ou encore la ménopause. Celle-ci provoque en effet un relâchement des structures fibreuses.

Les femmes sont les plus touchées du fait de ligaments plus lâches – merci les hormones. Ils ne résistent alors plus assez à la déviation. Et bien entendu du fait de chaussures plus étroites et à talon. Apparaissant normalement entre 40 et 50 ans, l’hallux valgus peut commencer très tôt, voire même chez les enfants. L’arthrose n’arrange bien évidemment rien au problème…

Les solutions

Il s’agit avant tout de limiter les douleurs, et d’éviter l’aggravation de la déviation. Vous devez donc opter pour des chaussures à bout rond et large à l’avant. Alternez entre talon plat et petit talon. Il existe des pansements spécifiques pour isoler l’hallux valgus, appelé aussi « oignon ». Certains préconisent le port d’orthèses la nuit, dont l’efficacité est incertaine. Des semelles peuvent également être utiles pour corriger les pieds plats. Enfin, la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens peut être nécessaire pour soulager la douleur. Quoi qu’il arrive, consultez un podologue et votre médecin.

Le dernier recours, uniquement en cas d’échec des autres méthodes pour soulager les douleurs, est l’opération. Plusieurs techniques sont possibles, tout dépendra de la déviation, des causes, du patient… Efficace, la chirurgie n’est cependant pas la solution miracle. Le meilleur moyen d’éviter au maximum l’hallux valgus reste le port de chaussures adaptées et un soin tout particulier apporté aux pieds ! 

Savez-vous comment soigner vos bobos d’hiver et vos bobos d’été ? Et pensez à préparer vos pieds pour les beaux jours !

Mademoiselle C.

 

Vous avez envie de réagir ? Laissez votre com…

En soumettant ce commentaire vous donnez à Mademoiselle C. le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l'auteur. Votre e-mail, ne sert qu'à des fins d'authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.